Oswald Regular
OpenSans Regular
Conduct>It

À mesure que le nombre et la complexité des applications informatiques augmentent au sein d'une entreprise, il devient de plus en plus important d'apporter l'attention nécessaire à la gestion opérationnelle. De plus, les entreprises requièrent des temps de traitement de plus en plus courts et une fiabilité sans faille. Cependant, la tâche est complexe, en particulier dans le cas, relativement courant, de milliers d'éléments en constante évolution dans de nombreuses applications. Autre facteur important, ces applications peuvent être interdépendantes et parfois réparties sur plusieurs serveurs séparés géographiquement.

Pour réussir, l'équipe de production doit effectuer les tâches suivantes :

  • Comprendre, exprimer et appliquer toutes les dépendances clés au sein d'une application et entre plusieurs applications. Par exemple, l'équipe de production doit être en mesure de dire que B ne peut être exécutée que lorsque A est terminée, et que C doit être exécutée si A échoue.
  • Gérer toutes les actions susceptibles de déclencher une partie du processus. Un déclenchement peut par exemple se produire à une heure spécifique d'un jour donné, à l'arrivée d'un ou de plusieurs fichiers, lorsque certaines ressources sont disponibles, ou éventuellement lorsque tous ces éléments sont combinés.
  • Surveiller de manière proactive toutes les dépendances afin que les alertes puissent être automatiquement générées et envoyées aux personnes appropriées. Les alertes doivent être déclenchées si une dépendance ou un événement n'a pas été satisfait dans le temps imparti. Cela permet d'effectuer un suivi et d'obtenir des rapports à comparer aux accords de niveau de service.
  • Surveiller les caractéristiques de traitement de bas niveau des parties essentielles d'une application, telles que le nombre d'enregistrements refusés, la latence des messages traités ou le temps d'unité centrale utilisé par la logique de traitement. Des alertes doivent être générées lorsque les seuils sont dépassés.
  • Développer et tester le processus opérationnel de bout en bout dans un environnement de test dédié avant la promotion formelle du processus vers l'environnement de production.
  • Enregistrer et analyser les statistiques opérationnelles détaillées, telles que les heures de début/fin de chaque partie d'une application. Cela permet d'identifier des tendances de traitement à utiliser pour la planification des capacités.

La solution Conduct>It d'Ab Initio propose toutes ces fonctionnalités, entre autres.

En effet, Conduct>It est un outil d'automatisation des processus fournissant l'environnement de surveillance et d'exécution nécessaire au déploiement d'applications complexes dans des environnements complexes. Il facilite la définition d'étapes de traitement hiérarchiques et adaptées aux besoins d'applications multi-étapes de grande envergure. Il permet également de déterminer les dépendances, le séquencement et la planification de ces étapes. Ces applications peuvent être composées de graphes et de définitions de tâches Ab Initio, ainsi que d'exécutables personnalisés et de produits tiers, tous gérés par Conduct>It.

Conduct>It comporte deux éléments principaux. Le premier est un serveur d'automatisation des processus appelé Operational Console, qui assure la surveillance et le contrôle des tâches dans des environnements de traitement complexes. Le second est la capacité de Conduct>It à développer et à exécuter graphiquement une séquence de flux de contrôle complexe lorsqu'une logique de gestion de processus sophistiquée est requise.

Operational Console

L'Operational Console est dotée de nombreuses fonctions essentielles aux opérations quotidiennes. Il s'agit notamment de la planification des tâches, de la surveillance et des alertes, ainsi que de l'exécution d'actions telles que le démarrage, l'arrêt et la réexécution de tâches. Pour toutes les applications, l'Operational Console collecte, intègre et gère les métadonnées opérationnelles, fournissant ainsi à l'équipe d'exploitation et aux analystes les informations nécessaires pour maintenir l'efficacité du système et en planifier la capacité.

L'interface Web de l'Operational Console comporte une page d'accueil, illustrée ci-dessous. Cette page présente un récapitulatif de toutes les tâches de la journée, par application, système ou serveur hôte, indiquant si elles sont en cours d'exécution (vert) ou terminées (bleu), si elles ont échoué (rouge) ou si elles sont en attente (jaune). Elle répertorie également tous les problèmes ou avertissements qui ont été générés et qui sont toujours en suspens.

Vous pouvez accéder à des informations plus détaillées sur chaque tâche de l'environnement à partir de la page d'accueil : la raison de son échec, ce dont elle a besoin pour continuer, à quel moment elle a pris fin, ou quand elle est supposée se terminer. Par exemple, vous pourriez afficher toutes les tâches liées à une application afin d'en comprendre la progression :

Cet écran de surveillance illustre les dépendances entre les différentes tâches au sein de l'application sélectionnée, ainsi que la progression de chaque tâche. À tout moment, vous pouvez accéder aux détails de chaque tâche pour en examiner le suivi :

Comme illustré ci-dessus, les informations de suivi de bas niveau sur les secondes d'unité centrale consommées, les volumes d'enregistrements et de données traités, sont disponibles pour chaque composant dans le cadre d'une exécution donnée de tâche Ab Initio. Vous pouvez également analyser les performances des tâches et déterminer des tendances à des fins de planification :

L'Operational Console collecte un grand nombre de statistiques pour chaque : capacité à honorer le contrat de niveau de service, le temps d'unité centrale consommé (utilisateur et système).

Mais, elle ne s'arrête pas là. En utilisant la puissance du langage DML (Data Manipulation Language) d'Ab Initio, l'équipe opérationnelle peut également définir ses propres sondes opérationnelles, appelées « métriques personnalisées », à des fins d'alerte et de suivi. Vous pouvez intégrer ces outils de surveillance sans modifier ni perturber une application, et sans incidence sur son exécution. Ces métriques peuvent être calculées en utilisant différentes informations de suivi d'un flux ou d'un composant appartenant à un graphe. Par conséquent, il est facile d'ajouter une métrique personnalisée permettant de générer une alerte en fonction du nombre d'enregistrements traités par un composant, du temps d'unité centrale consommé, ou de la latence des messages en temps réel en cours de traitement.

Toutes les fonctionnalités de surveillance de l'Operational Console sont disponibles pour les tâches Ab Initio, qu'elles aient été initiées par l'Operational Console ou par un outil de planification tiers.

Pour les clients n'ayant pas accès à un outil de planification d'entreprise, l'Operational Console propose également des fonctions de planification par horodatage ou basées sur des événements et des fichiers. Ces fonctions permettent d'effectuer toute la planification d'applications sophistiquées sans nécessiter ni l'écriture ni la mise à jour des scripts classiques. La capture d'écran suivante illustre la même application que la précédente mais, cette fois, toutes les dépendances basées sur le temps et sur les événements sont représentées par rapport aux tâches développées :

Dans la mesure où les dépendances entre les tâches peuvent devenir extrêmement complexes dans des applications de grande envergure, Conduct>It fournit également un environnement entièrement graphique pour aider les développeurs à définir un flux de contrôle des tâches avancé.

Un flux de contrôle permet d'exprimer la logique détaillée de la séquence d'exécution. Il utilise un ensemble de tâches connectées, appelé plan, pour décrire ce qui doit être exécuté. La connexion entre ces tâches spécifie une dépendance d'exécution (exécuter telle tâche avant une autre par exemple) :

Le plan ci-dessus indique que Task 2 peut uniquement être exécutée lorsque Task 1 est terminée. Il indique également qu'une condition est ensuite évaluée (« Should the intraday process run? »), et si la réponse est « No », la position à la fin de la journée est calculée pour chaque bureau en répétant le « sous-plan » mis en surbrillance. Un sous-plan, comme son nom l'indique, est lui-même un ensemble de tâches et de dépendances.

Des tâches personnalisées peuvent également être déclenchées en cas d'échec d'autres tâches. Ceci est illustré dans le plan ci-dessus par la tâche « Error Actions », qui est exécutée si Task 2 échoue pour une raison quelconque. De la même manière, chaque tâche peut avoir des « méthodes » qui lui sont associées. Ces méthodes sont exécutées lors de certains événements, comme « At Start » (au démarrage), « At Success » (en cas de réussite), « At Shutdown » (à l'arrêt), « At Failure » (en cas d'échec) ou « At Trigger » (au déclenchement), ce qui permet d'ajouter facilement des fonctionnalités de signalement et de consignation au processus de bout en bout.

Avec les plans, Conduct>It fournit une structure « développement-temps » permettant d'identifier chaque unité de travail de base d'une application complexe. Un système complet permettant des opérations de récupération est ainsi constitué. Ces plans sont ensuite prêts à être programmés, contrôlés et gérés à l'aide de l'Operational Console. Le résultat est un environnement opérationnel sophistiqué de bout en bout.

English
Langue :
Français
Español
Deutsch
简体中文
日本語