Oswald Regular
OpenSans Regular
Modernisation d'une infrastructure de facturation
Une multinationale du secteur des transports se sépare d'un système de facturation inefficace et à la maintenance coûteuse.

Il arrive souvent qu’une famille parfaitement sympathique et raisonnable achète une vieille bâtisse branlante et pense pouvoir la rénover à force de temps et d’argent. Mais les problèmes inhérents à la structure s’accumulent et finissent par devenir ingérables, la maison n’est finalement pas adaptée à leurs besoins et ils doivent alors déménager. Après toutes ces dépenses pour rénover la première maison, les fonds disponibles sont limités et il faut à nouveau se résoudre à acheter une maison imparfaite, et le cycle se répète.

Ce n’est d’ailleurs pas uniquement une question d’argent. On s’habitue aux frais d’entretien et on finit par s’attacher aux biens pour lesquels on a investi du temps et de l’énergie. Parfois, on n’imagine pas que quelque chose de mieux existe et au lieu de chercher des alternatives, on continue à réparer consciencieusement l’existant.

Le même phénomène existe, trop souvent d’ailleurs, pour les systèmes d’informations. La différence est que des entreprises entières sont concernées et que les coûts sont donc beaucoup plus importants. Cependant, lorsque de nouveaux embauchés rejoignent l’entreprise, un nouveau regard dans l’équipe permet parfois de remettre en question les vieilles habitudes. Cela s’est produit au sein de cette grande entreprise mondiale de transport : le système de facturation, obsolète – et par lequel transitaient pourtant tous les revenus de l’entreprise – ne fonctionnait plus de façon efficace.

UN SYSTÈME INEFFICACE, À LA MAINTENANCE COÛTEUSE

À l'origine, ce client avait créé son propre système de facturation. Toutefois, après avoir connu une croissance élevée pendant plusieurs années, l'entreprise avait fini par l'externaliser auprès d'un intégrateur de systèmes de renom qui le modifia plusieurs fois, ce qui coûta au client plusieurs dizaines de millions de dollars. Bien que certains aspects du système aient été améliorés, ces modifications rendirent finalement les choses plus difficiles à gérer et à faire évoluer pour cette entreprise. Les mêmes problèmes revenaient constamment en dépit des efforts consentis et tout le monde avait le sentiment de tourner en rond.

Au fil du temps, le poids de la maintenance du système devint écrasant. Avec des millions d’articles devant être traités chaque nuit, le système n’arrivait plus à faire face. Ces problèmes eurent des répercussions sur le chiffre d’affaire et devinrent très visibles. Les coûts de maintenance du système étaient exorbitants : une centaine d'employés se consacrait à plein temps à résoudre les nouveaux problèmes qui surgissaient chaque jour ! Toutefois, l'entreprise continua pendant plusieurs années à maintenir et réparer ce système car elle ne pouvait imaginer une solution différente et mieux adaptée. Par ailleurs, les équipes en place n’avaient pas vraiment envie d’un nouvel environnement qui n’aurait plus besoin d’elles.

UN NOUVEAU REGARD

Puis un nouveau directeur arriva. Ce manager savait d’expérience ce qu’il était possible de réaliser avec Ab Initio® et voulait reconstruire complètement le système existant. Il savait qu’une autre approche était possible, qu’une meilleure solution existait. Cependant, il fut confronté à une résistance farouche. Aucun argument ni aucune excuse ne lui furent épargnés : « Comment pouvons nous être absolument sûrs que cette solution va fonctionner correctement ? », « Mais ce logiciel est beaucoup trop cher ! », « Tout le personnel devra être à nouveau formé. », « Nous ne pouvons pas nous permettre la moindre erreur. », « Nous ne pouvons pas supprimer le système actuel, c’est le fruit de tant d’efforts ! », « Comment être sûrs qu’Ab Initio saura nous aider ? », « Mais personne dans nos équipes ne connaît Ab Initio… ». Ce manager, ayant déjà vécu ce type de situation, décida de poursuivre.

Six mois. Quatre développeurs. Deux consultants Ab Initio. Et voilà. L'application complète fut répliquée, testée et mise en production. L'équipe s'assura que la nouvelle version produisait exactement les mêmes résultats que l’ancienne, moins les bugs. Grace à l’architecture d’Ab Initio, l’ensemble des factures pouvaient à présent être traité chaque nuit, ce qui produisit des effets très positifs sur le cash flow de l’entreprise. Autre point important : le coût du logiciel était inférieur à ce qui était dépensé en licences auprès d’un sous-traitant de renom dont les services devinrent obsolètes grâce au logiciel Ab Initio. Au lieu d’avoir besoin de 100 employés pour maintenir le système, grâce à la robustesse et à la facilité d'utilisation du logiciel, il n’en fallait plus que 15. Les autres employés furent alors libérés pour se consacrer à des tâches à plus forte valeur ajoutée pour l'entreprise.

Il est parfois difficile de quitter une vieille maison fatiguée, mais une fois qu’on a emménagé dans une nouvelle résidence dotée de tout le confort moderne, on ne fait jamais machine arrière.

English
Langue :
Français
Español
Deutsch
简体中文
日本語