Oswald Regular
OpenSans Regular
L'archivage n'est pas forcément ennuyeux.
Une importante société de distribution a besoin d'un système d'archivage de données performant et réactif.

« archivage des données » ... même la définition du terme suscite immédiatement l'ennui.

« L'archivage de données consiste en un processus de déplacement des données qui ne sont plus utilisées activement, vers un périphérique de stockage à des fins de conservation à long terme. Les archives de données sont constituées de données anciennes encore importantes et nécessaires pour une utilisation ultérieure. Elles sont indexées et disposent de fonctionnalités de recherche facilitant la localisation et l'extraction des données. » –Whatis.com

Omniprésent dans notre environnement de travail depuis plus de 25 ans, l'archivage de données ne fait certainement pas partie de la « terminologie technique à la mode ». Il n'améliore pas le taux de notoriété comme le réseautage social ou les iPads. Ce n'est pas non plus le sujet idéal pour alimenter les conversations. Pourtant, au cours des dernières années, l'archivage de données a progressivement retenu l'attention des services informatiques. Pourquoi s'y intéresser maintenant ?

Deux aspects peuvent l'expliquer. Tout d'abord, les besoins en archivage de données ont considérablement augmenté en raison d'une réorientation de la réglementation ainsi que de la volonté des entreprises de conserver davantage de données et de les rendre accessibles à long terme. Ensuite, la plus grande diversité des données et leur volume croissant posent plus de défis d'un point de vue technique, par exemple au niveau des processus de capture de données dans différentes bases de données ou fichiers (par exemple, XML). Le stockage physique des données et l'accès rapide et ad hoc à ces données posent également problème. Cela peut sembler anodin, mais si ces besoins ne sont pas pris au sérieux, une entreprise peut tout simplement fermer.

Une société de distribution a dû faire face à de telles difficultés. Le volume de données qui s'accumulait chaque mois dans ses principaux systèmes, tels que le CRM (Customer Relationship Management, gestion de la relation client) et le système de facturation, affectait les opérations. En particulier, le cycle de facturation prenait trop de temps, les représentants du service client étaient confrontés à des temps de réponse médiocres lors de leurs appels avec les clients. Les problèmes d'archivage de données avaient une incidence directe sur les activités de l'entreprise, tant au niveau des services qu'au niveau financier. La résolution de ces problèmes s'inscrivait en tête des priorités de l'entreprise.

PREMIÈRES SOLUTIONS

Naturellement, la première solution envisagée par la société fut d'ajouter du matériel aux systèmes existants afin d'éliminer le besoin d'archivage. Toutefois, étant donné la quantité de données injectée dans les bases de données tous les mois, cette solution aurait nécessité des mises à niveau constantes, coûteuses et aux avantages limités. Le problème résidait dans l'architecture interne des bases de données : leur mise à l'échelle ne s'effectuait pas de manière linéaire. Après une série de tests exhaustifs, il fut conclu que la seule solution pratique et rentable consisterait à réduire la taille de ces tables de base de données. Contrainte légalement à stocker 7 ans de données, la société de distribution ne devait toutefois en conserver que l'équivalent de 18 mois dans les systèmes opérationnels. Les autres données pouvaient être archivées. La majeure partie des données (des milliards d'enregistrements) était concentrée dans un nombre limité de tables de faits volumineuses, contenant des événements de contact ou de facturation. L'analyse démontra que l'archivage de ces données et leur suppression des systèmes opérationnels d'origine pouvaient présenter des avantages considérables en termes de performances et de temps de réponse.

Mais plusieurs milliers d'utilisateurs dans l'entreprise avaient toujours besoin d'accéder à l'ensemble des données en temps réel et la plupart était des représentants du service client qui exigeaient des temps de réponse quasi-instantanés. En outre, un autre groupe d'utilisateurs souhaitait combiner les données archivées avec d'autres données hébergées dans les systèmes de production et d'informatique décisionnelle, c'est-à-dire une « requête fédérée » sophistiquée.

Ces deux points techniques combinés signifiaient qu'il n'existait simplement aucune solution prête à l'emploi. La seule entreprise capable de répondre à toutes ces conditions d'archivage ne pouvait être qu'Ab Initio.

EXTRACTION DES DONNÉES ET ACCÈS FACILITÉ

Le Co>Operating System Ab Initio a permis aux développeurs de l'entreprise de créer des applications parallèles appelées « graphes » pour décharger des milliards d'enregistrements à archiver depuis leurs bases de données opérationnelles. Les données extraites furent écrites en parallèle dans un système ICFF (Indexed Compressed Flat File) Ab Initio. Les systèmes ICFF pouvaient d'une part charger les données considérablement plus vite que les bases de données classiques et d'autre part, ils ne nécessitaient qu'une fraction du disque accueillant les données, ce qui était idéal pour une archive. Pour accéder à ces périphériques de stockage, Ab Initio fournit une interface de service Web et une interface SQL standard ANSI pour les requêtes ad hoc. L'interface SQL prenait également en charge les requêtes fédérées dans toute l'archive et dans les bases de données opérationnelles. Il s'agissait d'une solution de bout en bout.

RÉDUCTION DES COÛTS

Le projet eut un succès retentissant pour cette société de distribution. Les performances et le temps de réponse du système ont été largement améliorés, tout en bénéficiant d'un accès quasi-instantané à des téraoctets de données archivées. Les données essentielles ont été déplacées du stockage de niveau 1 vers des disques peu coûteux sous forme de données compressées, ce qui permit à l'entreprise de réaliser des économies substantielles.

Il y a peut-être enfin un frémissement dans l'archivage de données !

English
Langue :
Français
Español
Deutsch
简体中文
日本語